Mon spa ne chauffe pas, ou mal

Mon spa ne chauffe pas, ou mal - Cliquez pour agrandir

Vous avez allumé votre spa hier mais l’eau reste désespérément tiède, voire froide ? Un problème de réchauffeur pourrait être en cause, mais d’autres raisons - souvent plus simples - peuvent expliquer le problème. Nous vous expliquons, étape par étape, comment identifier la cause de ces dysfonctionnements.

Attention : Tubs.fr vous recommande fortement de faire appel à un électricien ou un technicien qualifié afin d’effectuer des manipulations électriques. En cas de doute, vous pouvez également nous contacter.

Avant tout, vérifiez l’écran de votre clavier

Un message d’erreur apparaît-il ?

Si la réponse est oui, reportez-vous au mode d’emploi fourni par le fabricant, ou à notre tutoriel répertoriant la liste des principaux messages d’erreur que l’on peut trouver sur un clavier, et suivez les instructions.

Si la réponse est non, il y a de fortes chances que le problème vienne du réchauffeur si l’eau reste froide, et d’ailleurs si l’eau chauffe, mais pas correctement.

L’eau ne chauffe pas

Votre réchauffeur ne produit aucune chaleur, mais il n’y a pas de message d’erreur ?  Il pourrait s’agir d’une panne de la résistance présente dans le réchauffeur, qui nécessite son remplacement.

On peut se faire une représentation plus juste du problème en comparant la résistance à une ampoule, et la continuité entre les bornes de la résistance au filament de l’ampoule. Le filament est cassé : plus d’éclairage. La continuité entre les bornes de la résistance est rompue : plus de chauffage.

Les causes en sont multiples, mais il s’agit le plus souvent de variations de tension dans les lignes électriques alors que votre spa demande une tension stable et constante aux alentours de 230 V. On peut penser à une surtension lors d’orages par exemple, ou à une sous-tension due à la trop grande distance entre le spa et le tableau électrique, si votre câble d’alimentation est trop fin.

Pour déterminer la valeur de votre résistance, exprimée en ohm (symbole : Ω), un multimètre est indispensable.

Coupez toujours l’alimentation du spa avant d’effectuer cette manipulation !

Si le multimètre indique une valeur entre les deux bornes, votre résistance n’a pas de problème (la valeur sera différente en fonction de la puissance, exprimée en kW, du réchauffeur). Si le multimètre indique OL, -- ou 0, vous devez changer la résistance (voir la vidéo ci-contre pour le remplacement d’une résistance) .

L’eau chauffe, mais trop lentement

Votre spa chauffe, mais la chaleur est trop faible et votre eau reste tiède ? Le problème ne vient pas de votre réchauffeur : celui-ci fonctionne ou ne fonctionne pas, il n’existe pas de demi-mesure.

En moyenne, un spa gagne entre 1 et 3°C par heure, dépendant de sa taille, de son isolation, des conditions météo, etc. Cela ne vous aidera pas de mettre la main devant la sortie du réchauffeur (ou sur le réchauffeur !) pour juger du réchauffement : l’eau à la sortie du réchauffeur peut être légèrement plus chaude que l’eau du bassin, mais la différence est tellement faible que vous pourriez ne pas la remarquer.

La façon la plus facile de vérifier si la réchauffeur chauffe ou non, en plus de la détermination de la valeur de votre résistance avec un multimètre, est de mesurer la tension, exprimée en volts, avec le même appareil.

L’alimentation de votre spa doit être allumée pour effectuer cette manipulation !

Si la tension tourne autour de 230 V entre les deux bornes, et il y a bien de la continuité (voir la section précédente) votre réchauffeur est forcément en train de chauffer correctement.

Deux causes probables expliquent alors le faible réchauffement.

  • Votre système de contrôle n’alimente le réchauffeur que sporadiquement. Un message d’erreur va apparaître (parfois par intermittence, à contrôler régulièrement donc) sur l’écran de votre clavier.
  • Votre spa est mal isolé, et perd donc sa chaleur. L’utilisation d’une bonne couverture est alors indispensable.