Traitement de l’eau : comment désinfecter votre spa

Une eau propre et saine est un critère incontournable pour profiter de votre spa sans danger. L'eau chaude étant un milieu idéal pour la prolifération de bactéries (pensez aux yeux rougis et aux éruptions cutanées…), désinfecter correctement l’eau de votre spa et la rendre légèrement désinfectante est une démarche indispensable.

Il existe plusieurs méthodes de désinfection par traitement chimique, chacune avec ses avantages et ses inconvénients.

Avant toute chose, il est bien sûr très important de connaître le volume d’eau de votre spa afin de doser justement vos produits.

De plus, et nous ne le répéterons jamais assez, vous devez absolument entrer propre dans un spa, car plus vous y apportez de saletés, et notamment des résidus de transpiration, plus votre désinfectant réagira avec ces résidus et sera ainsi neutralisé. En somme, votre désinfectant finirait bien vite par ne plus rien désinfecter du tout, et c’est là qu’apparaît le redouté biofilm.

Entre le chlore, le brome et l’oxygène actif, et suivant la fréquence d’utilisation de votre spa, on vous explique les qualités et les défauts de chaque traitement afin de faire le meilleur choix pour désinfecter votre spa.

Notez que nous ne parlerons ici que de traitements à usage domestique.

Le traitement au chlore : durable et immédiat

C’est le traitement le plus couramment utilisé.

On parlera d’ailleurs plutôt de chlore libre (acide hypochloreux, ou HOCl pour les chimistes), qui correspond à la dissolution du produit chloré (sous forme de granulés ou de pastilles) dans votre eau. Le chlore libre n’a presque pas d’odeur, sinon celle d’une impression de propre et de fraîcheur, rien à voir avec l'odeur que l'on associe avec la piscine municipale, qui provient du chlore combiné (voir ci-dessous).

Ses avantages

  • Il est rémanent : il reste actif durant plusieurs jours dans un spa propre
  • Il agit immédiatement
  • Il est très efficace, même à concentration infime
  • Il est peu onéreux

Ses inconvénients

  • Il réagit très rapidement avec d'autres contaminants présents dans l'eau, dont la transpiration, notamment. Se forment alors des chloramines, et le chlore «libre» se transforme en chlore «combiné». Une odeur désagréable de chlore se fait alors sentir, et la capacité désinfectante du chlore libre (ce qu’il en reste) baisse drastiquement.
  • Il est sensible au pH élevé : il perd la moitié de sa puissance à un pH de 8,0 par rapport à un pH de 7,5. Vous devez être veiller à ce le pH de votre eau reste en dessous de 7,6 en règle général.

N'hésitez pas à suivre les conseils pratiques de notre équipe sur le traitement au chlore !

Le traitement au brome : durable, mais à dissolution lente

Le traitement au brome, qu’on trouve sous forme de pastilles, est très similaire au chlore.

Ses avantages

  • Rémanent
  • N'est pas sensible au pH et n’a pratiquement pas d’odeur
  • Garde une partie de sa capacité désinfectante (quoiqu’elle soit amoindrie), même en forme «combiné», après avoir réagi avec des contaminants dans l'eau.
  • Recyclable : il est possible de réactiver une partie du brome combiné en brome libre grâce à l’ajout d’oxygène actif

Ses inconvénients

  • Sa dissolution est très lente (elle-même dépendante du débit d’eau de votre spa). Contrairement aux pastilles de chlore à dissolution immédiate, les pastilles de brome mettent plusieurs jours à se dissoudre. Vous devez donc anticiper l’utilisation de votre spa.

Certains utilisateurs trouveront que la dissolution lente est en fait un avantage. Si l'utilisation du spa est régulier et homogène, le traitement au brome peut permettre de garder une eau saine avec moins de contrôles et moins d'attention... mais il faut s'y habituer.

N'hésitez pas à suivre les conseils pratiques de notre équipe sur le traitement au brome !

Le traitement à l’Oxygène Actif / choc sans chlore: inodore et ponctuel

Le monopersulfate de potassium (commercialisé également sous le nom d'oxygène actif) est un oxydant non chloré très puissant possédant les mêmes propriétés désinfectantes que le chlore ou le brome : c'est un oxydant qui détruit les bactéries et élimine les résidus laissés par les baigneurs (sueur, crème solaire...). Certains emploient l’Oxygène Actif ou choc sans chlore en remplacement du chlore ou du brome. Nous ne recommandons pas cette pratique, à moins que vous soyez allergique au chlore et au brome. Le monopersulfate est efficace mais il est bien plus judicieux de l'utiliser comme traitement choc occasionnel.

Ses avantages

  • Il est inodore
  • Il ne laisse aucun résidu nocif (comme ce serait le cas avec des chloramines pour un traitement au chlore, par exemple). Vous ne risquez donc pas d'irritation des yeux ou de la peau

Ses inconvénients

  • Tellement instable que son effet anti-bactérien n'est pas de très longue durée

Nous recommandons donc l'oxygène actif dans un dans un traitement “de choc” (d'où son nom). Vous devez "choquer" l'eau une fois par semaine ou dès que le niveau de chlore ou de brome est à zéro. L’oxygène actif permet en effet de détruire une partie du chlore combiné, et de réactiver une partie du brome combiné pour le retransformer en brome libre.

Le problème du traitement choc au chlore non-stabilisé

Tubs ne propose pas de traitement choc au chlore non-stabilisé à la vente. Nous vous en expliquons les raisons :

Le problème avec les agents choquants contenant du chlore, c'est que les produits vraiment efficaces sont instables et dangereux en terme de stockage et de manipulation. Il est plus sûr d'employer du chlore stabilisé en granulés ("dichlore"). L'inconvénient est la nécessité d'en mettre beaucoup puis d'attendre 24 à 48 h avant que l'eau soit à nouveau baignable.

Le gros avantage du traitement choc chloré (et donc non-stabilisé) est qu'il suffit d'en mettre une ou deux doses et qu'en 5 minutes vous retrouvez une eau saine.... MAIS ce produit est plus dangereux que d'autres produits d'entretien utilisés dans les spas. Il risque notamment de dégager du chlore gazeux de façon explosive après contact avec plusieurs types de liquides, et il nécessite des précautions spéciales pour le stockage et le transport.

Nous préférons proposer du Choc sans Chlore, qui s'utilise de façon similaire, même s'il est un peu moins puissant, parce qu'il est beaucoup moins dangeureux à transporter.

Dans l’idéal, vous pouvez donc combiner traitement au chlore ou au brome, et ajouter de l’oxygène actif après la baignade pour oxyder la sueur.


Plus d'informations sur le traitement de l'eau

Comment garder l'eau de mon spa propre et claire

Comment garder l'eau de mon spa propre et claire

Voici les trois étapes indispensables pour éviter que l'eau de votre spa ne tourne : 1. Commencez avec un spa propre 2. Soyez propre quand vous vous y baignez 3. Maintenez toujours une petite trace de désinfectant dans l'eau C'est tout. Facile, non ?plus d'infos...
Comment vous débarrasser du biofilm dans votre spa

Comment vous débarrasser du biofilm dans votre spa

Votre eau est trouble, ou une mince couche visqueuse (parfois malodorante) apparaît à la surface de l'eau de votre spa, ou près des buses ou du skimmer ? Il s’agit du redouté biofilm...plus d'infos...